Sauvons nos suppléments

Santé Canada propose des changements qui pourraient :

• faire en sorte qu’un bon nombre des suppléments que vous utilisez disparaissent à jamais

• faire augmenter le coût des produits qui restent

• réduire l’étendue de l’information disponible sur les produits auxquels vous faites confiance

Envoyez un message MAINTENANT à votre député(e) pour indiquer que vous n’êtes pas d’accord.

Gauge

Le saviez-vous?

En entrant dans une boutique d’aliments naturels de votre localité, vous trouverez une panoplie de suppléments, de vitamines, de minéraux, de probiotiques, de produits à base d’herbes médicinales et de remèdes traditionnels. Tous ces produits font partie de la catégorie des produits de santé naturels (PSN) que vous utilisez, tout comme 77 p. 100 de la population canadienne, pour demeurer en bonne santé. 

Quels que soient les PSN que vous choisissez, il importe de savoir que le Canada est un chef de file mondial en matière de réglementation de ce groupe de produits. On qualifie souvent l’approche canadienne de réglementation de système de « pré‑approbation », puisqu’elle exige l’homologation par Santé Canada de tous les PSN avant que leur vente aux Canadiens soit légalement autorisée. Ainsi, vous pouvez être assurés que les produits que vous achetez sont sûrs et efficaces.

Alors, où est le problème?

Santé Canada propose maintenant des changements qui pourraient modifier substantiellement la façon dont les PSN sont régis, en se fondant, semble-t-il, sur un seul sondage mené auprès des consommateurs et seulement six semaines de consultation. 

À l’aide de cette proposition, on tente visiblement de régler un problème qui n’en est pas un, ce qui constituerait bien davantage un pas vers l’arrière que vers l’avant. Notre réglementation actuelle tient compte des propriétés uniques de ces produits et du faible risque qu’ils posent, vous assurant un accès à des PSN qui sont sûrs, efficaces et de haute qualité, tout en respectant votre liberté de choix, ainsi que la diversité philosophique et culturelle de notre pays.

Nous avons besoin de votre aide!

Il vous suffira d’une minute et de trois étapes simples pour envoyer un message à votre député(e) et lui faire savoir que les changements proposés sont inacceptables.

Vous voulez en savoir plus?

Cliquez ici pour plus de détails sur les changements proposés et sur les répercussions qu’ils pourront avoir sur vous.

Cliquez ici pour accéder à une FAQ

Cliquez ici pour vous renseigner sur la réglementation