La Semaine des PSN

Puisque l'hiver est à nos portes, le moment semble idéal pour amorcer une réflexion sur les moyens de se défendre contre la maladie et de stimuler son système immunitaire.

Un récent sondage mené par l'Association canadienne des aliments de santé (CHFA) auprès de 1 500 Canadiens révèle que plus de la moitié (54 %) d’entre eux tombent malades le plus souvent en hiver.

Ce même sondage montre que les Canadiens, dans une très forte proportion (91 %), pensent que leur état de santé général a un effet sur leur niveau de bonheur.

Santé et bonheur vont de pair. C'est pourquoi il n'y a pas de meilleur moment pour trouver des façons innovatrices de repousser les virus que la Semaine des produits de santé naturels (PSN). Cette Semaine, qui se déroule du 7 au 13 novembre, est une occasion de célébrer la santé et le bonheur que les PSN apportent à des millions de Canadiens, d’un bout à l’autre du pays.

Importants pour préserver la santé, les PSN comprennent les vitamines et les minéraux, les préparations à base de plantes médicinales, les remèdes de la médecine traditionnelle chinoise, les probiotiques et d'autres produits comme les acides aminés et les acides gras essentiels. Pour cette Semaine des PSN, la CHFA a établi quatre piliers afin de vous aider à trouver des moyens naturels pour stimuler votre système immunitaire et conserver vos défenses en bon état.

En vous concentrant sur ces quatre piliers, vous pourrez aider votre système immunitaire à se prémunir contre les envahisseurs et à vous garder en excellente forme cet hiver et même par la suite. Ces quatre piliers sont les suivants :

Alimentation

Il est important d’avoir une bonne alimentation tout au long de l'année, mais tout particulièrement pendant la saison du rhume et de la grippe, quand le système immunitaire travaille sans relâche. C'est pourquoi l’alimentation doit alors être équilibrée, riche en aliments complets, sains et biologiques autant que possible, et inclure des suppléments de PSN lorsque c'est nécessaire.

Notre système immunitaire se compose d’organes, de tissus et de millions de cellules qui, ensemble, créent dans tout le corps un réseau de protection. Sans une alimentation saine, ces cellules ne peuvent fonctionner adéquatement et manquent d’efficacité si elles ne reçoivent pas les éléments constitutifs fondamentaux dont elles ont besoin pour faire leur travail. C’est alors qu’on observera une baisse de l'immunité et un risque accru de maladie.

L’efficacité de notre système immunitaire ne repose pas seulement sur les macronutriments, tels que les protéines, les glucides et les lipides, pour produire des anticorps; il a aussi besoin de micronutriments, comme l'acide folique, les vitamines A, C, E, B6, et de minéraux dont le cuivre, le zinc, le sélénium et le fer. Cette diversité de nutriments aide l’organisme à reconnaître rapidement les envahisseurs, à les décomposer et à les éliminer.

Le sondage de la CHFA a montré que 46 % des Canadiens continuent de se tourner vers un supplément de vitamine C pour obtenir un soutien pendant la saison du rhume et de la grippe. Bien sûr, c'est une bonne décision, puisque la vitamine C est connue pour sa capacité de réduire la durée et la gravité du rhume. Les études montrent aussi qu’elle améliore l’humeur en général après une maladie. Bien que la plupart des gens optent pour les oranges afin d’obtenir leur apport en vitamine C, il existe d'autres choix saisonniers qui en sont d’excellentes sources, comme le chou frisé, le brocoli, le chou-fleur et les choux de Bruxelles.

Cependant, avec un mode de vie mouvementé qui nous oblige souvent à prendre des repas à la sauvette, il est parfois difficile d'obtenir par l’alimentation tous les nutriments dont nous avons besoin; c'est pourquoi un supplément est parfois bien indiqué. Malheureusement, même si la vitamine D est universellement recommandée en supplément, seulement 37 % des répondants au sondage ont répondu en prendre pour se garder en santé pendant l’hiver.

Voici quelques autres aliments et PSN que vous pourriez envisager pour améliorer votre santé immunitaire :

Noix : ajoutez des noix à votre alimentation; elles vous donneront un amalgame parfait de nutriments qui stimulent le système immunitaire, notamment des protéines, de la vitamine E, du zinc et du sélénium. Les noix de cajou et les pacanes, en particulier, sont celles qui constituent les plus grandes sources de zinc, tandis que les noix du Brésil sont riches en sélénium.

Kimchi : Plat de chou fermenté de la Corée, riche en vitamines C et E, en caroténoïdes et en enzymes antioxydantes. Cet aliment complet est aussi une excellente source de probiotiques, ces bonnes bactéries intestinales qui gardent le système immunitaire en santé.

Ail : Ce membre de la famille Allium est connu pour son efficacité à diminuer les symptômes du rhume et à améliorer l'activité des cellules immunitaires. Près du tiers des Canadiens (37 %) ont indiqué prendre de l'ail pour rester en santé et heureux pendant la saison du rhume et de la grippe.

Suppléments de probiotiques : Les probiotiques sous forme de lactobacilles en particulier la capacité éprouvée d’améliorer les systèmes immunitaires de l’intestin et de tout le corps.

Champignons : Les extraits de champignon Reishi contiennent des composés bioactifs appelés « lectines », qui augmentent l'activité des globules blancs.

Au cours de cette Semaine des PSN, rendez-vous chez votre marchand local d’aliments de santé membre de la CHFA. Vous y trouverez des aliments nutritifs, biologiques et locaux et des PSN qui pourront stimuler votre système immunitaire et contrer l’action des virus.

Exercice

Près de la moitié des Canadiens (40 %) se tournent vers l'exercice pour améliorer leur bien-être lorsqu'ils ne se sentent pas en forme. Le corps a été conçu pour bouger. La vie moderne ne nous permet pas toujours de rester actifs toute la journée, mais même un peu d'exercice peut faire beaucoup pour stimuler le système immunitaire. La pratique de 30 à 60 minutes d'exercice modéré par jour peut en fait améliorer la réponse immunitaire de l’organisme.

Des études scientifiques montrent que l'exercice peut protéger le système immunitaire contre certaines maladies en chassant les bactéries des poumons et des voies respiratoires, en activant la circulation, en provoquant de légères fluctuations de la température du corps pour lutter contre l'infection et en libérant des endorphines réductrices de stress. En fait, une récente étude a indiqué que des marches rapides quotidiennes peuvent réduire de moitié le nombre de jours de maladie annuels; alors, prenez une courte pause pendant votre journée de travail et sortez!

Pour améliorer l'exercice et la santé immunitaire, envisagez les PSN suivants :

Huile de krill : Ajouté à de l'exercice, un supplément d'huile de krill peut aider à améliorer la production de globules blancs qui contribuent au maintien de la fonction immunitaire.

Protéines : Les acides aminés à chaînes ramifiées (BCAA), éléments constitutifs des protéines, contribuent à l’amélioration de la récupération musculaire après l’exercice, de même qu’à la croissance et au développement des cellules immunitaires.

Vitamine D : Un supplément de vitamine D donné à des athlètes a limité les infections au cours d’études. Ainsi, si vous pratiquez des sports d'hiver cette saison, songez à prendre un supplément de vitamine D pour préserver votre santé immunitaire et votre bien-être général.

Échinacée : Ce supplément à base de plante a la capacité éprouvée d’améliorer la fonction immunitaire des athlètes d’endurance ou de haute performance (marathoniens, triathloniens, etc.). Il peut aussi réduire le nombre de rhumes de poitrine que vous pourriez avoir.

Tout est lié – votre système immunitaire est comme un énorme casse-tête dont chaque pièce interagit avec les autres pour créer un solide système de défense destiné à repousser les envahisseurs. L'exercice est souvent négligé; pourtant il forme une part importante du maintien d’un système immunitaire en santé.

Pleine conscience

Il est facile de ressentir les effets physiques du stress lorsque la vie nous malmène. Le stress peut se traduire par de l'agitation, un manque de sommeil, une mauvaise alimentation et, bien sûr, de l’anxiété. Tous ces éléments peuvent avoir des répercussions graves sur votre santé et votre bonheur.

Quand on leur a demandé quels étaient les facteurs qui ont un effet négatif sur leur santé générale et leur bonheur, plus de la moitié des Canadiens ont répondu le stress et un manque de prise de conscience (57 %).

De fait, le stress peut avoir un certain nombre d'effets négatifs sur le système immunitaire. S’il est causé par de brèves tensions (p. ex. des examens ou des échéances de fin d'année au bureau), il peut inhiber la partie du système immunitaire responsable de la destruction et de la désintégration des pathogènes envahisseurs. Toutefois, un stress chronique (comme des tensions constantes au travail ou au sein de la famille) peut inhiber toute l’action du système immunitaire, y compris cette partie qui aide l’organisme à reconnaître les bactéries nuisibles ou les virus. Ce stress provoque une hausse du taux de cortisol dans le système, de sorte que vous devenez plus sensible à la maladie et pouvez aussi rendre davantage de personnes malades autour de vous en répandant les microbes du rhume et de la grippe pendant plus longtemps.

De nos jours, la pratique de la pleine conscience revient de plus en plus souvent dans les conversations au sujet des moyens de diminuer le stress. De fait, certaines recherches associent les bienfaits de la réduction du stress obtenue par la pratique de la pleine conscience à la santé du système immunitaire. En effet, la pratique de la pleine conscience a un certain nombre d'effets positifs sur le système immunitaire, notamment celui de réduire les marqueurs inflammatoires et les hormones de stress; des études ont même démontré qu’elle augmentait le nombre de certaines cellules immunitaires et améliorait l'activité dans les régions du cerveau responsables de la coordination du système immunitaire.

L’intégration de la pratique de la pleine conscience au mode de vie peut réellement aider à minimiser la fréquence, la durée et la gravité du rhume ou de la grippe. Certains aspects de cette pratique sont faciles à intégrer à la vie quotidienne, par exemple porter attention à sa respiration, se concentrer sur les sensations physiques de son corps et pratiquer la méditation attentive.

Il existe aussi de nombreux PSN qui peuvent aider à gérer le stress, notamment :

Valériane : Cette racine est offerte sous forme de tisane et de supplément. Elle est communément utilisée pour ses effets sédatifs et réducteurs d’anxiété.

Oméga-3 : Des suppléments d'huile de poisson ont aussi la capacité éprouvée de réduire les symptômes du stress.

Probiotiques : Un grand volume de données probantes soutient l’opinion selon laquelle le système immunitaire est une voie de communication clé entre l'intestin et le cerveau, ce qui joue un rôle important dans les comportements liés au stress. La microflore de l'intestin a aussi un rôle clé à jouer dans le développement du système immunitaire.

On sait qu’il est toujours important de prendre conscience du moment présent, mais on découvre que cette prise de conscience a aussi un effet défensif contre le rhume et la grippe. Au cours de cette Semaine des PSN, essayez de pratiquer la pleine conscience afin d’abaisser votre niveau de stress et de stimuler votre immunité.

Sommeil

On dit qu’il n’y a rien comme le repos pour préserver sa beauté, mais les effets du sommeil vont bien plus loin que la beauté extérieure. Quand on leur a demandé ce qu'ils faisaient pour améliorer leur bien-être lorsqu'ils étaient fatigués, 76 % des Canadiens ont mis le sommeil au premier rang des solutions.

En réponse à la question relative aux facteurs ayant un effet négatif sur leur santé en général et leur bonheur, une fois encore, le sommeil arrive en tête de liste, les trois quarts des Canadiens (73 %) ayant mentionné que le manque de sommeil a des effets négatifs sur leur santé générale et leur bonheur.

Bien qu’aucune réponse définitive n’ait encore été apportée à la question « pourquoi dormons-nous? », les résultats des recherches des 15 dernières années sont de plus en plus nombreux à montrer que le sommeil joue un rôle crucial dans l’amélioration de nos défenses immunitaires et que la santé de notre système immunitaire pourrait en réalité avoir une corrélation avec nos habitudes de sommeil. Par exemple, une insuffisance de sommeil a été liée à l'obésité, à l'hypertension et aux problèmes cardiovasculaires. De fait, le manque de sommeil peut avoir un effet sur l'activité des cellules immunitaires, de sorte qu'il devient alors difficile pour l’organisme de reconnaître les microbes du rhume et de grippe et de les combattre. Pourtant, nous sommes nombreux à en manquer. Le pourcentage d’adultes qui dort moins de six heures par nuit est actuellement supérieur à celui qui a été enregistré à toute autre époque.

Le manque de sommeil peut aussi influer sur l’alimentation. Il altère l’hormone « de la faim » (leptine) et favorise la consommation d’aliments sucrés et salés, ce qui peut avoir des effets négatifs sur l'équilibre des nutriments nécessaires à la santé du système immunitaire.

Parfois, quel que soit l’effort que vous y mettiez, il est très difficile d'obtenir suffisamment de sommeil face à toutes les échéances à respecter et les autres préoccupations de la vie quotidienne. Voici quelques remèdes naturels qui vous aideront à mieux dormir afin de soutenir la santé de votre système immunitaire :

Vitamine D: Les personnes qui affichent un faible taux de vitamine D sont celles dont le sommeil est le plus court. Si vous entrez dans cette catégorie, vous voudriez peut-être parler à votre praticien de la santé d’un supplément de vitamine D, surtout pendant les mois d’hiver, afin d’obtenir un sommeil plus durable et de bonne qualité.

Magnésium : Ce minéral est connu pour calmer le système nerveux, favoriser la détente, abaisser la tension artérielle et même augmenter l'énergie pendant la journée – tous des facteurs importants lorsqu'on essaie de se reposer.

L-théanine : Cet acide aminé présent dans le thé vert favorise la détente et un meilleur sommeil en réduisant l’anxiété qui pourrait vous tenir éveillé la nuit.

Mélatonine : Cette hormone du système nerveux est bien connue dans le monde de la santé naturelle pour sa capacité de prolonger la durée totale du sommeil et de réduire le temps nécessaire pour s’endormir.

Votre corps répond au manque de sommeil de la même façon qu’au stress aigu et, au cours de certaines études, il n’a fallu qu’une nuit sans sommeil pour observer des effets négatifs. Si vous avez de la difficulté à vous endormir le soir, rendez visite à votre marchand local d’aliments de santé membre de la CHFA pendant la Semaine des PSN; vous y trouverez, entre autres, les remèdes naturels mentionnés ci-dessus.

Sauvons nos suppléments


Santé Canada propose maintenant des changements qui pourraient modifier substantiellement la façon dont les PSN sont régis, en se fondant, semble-t-il, sur un seul sondage mené auprès des consommateurs et seulement six semaines de consultation.

À l’aide de cette proposition, on tente visiblement de régler un problème qui n’en est pas un, ce qui constituerait bien davantage un pas vers l’arrière que vers l’avant. Notre réglementation actuelle tient compte des propriétés uniques de ces produits et du faible risque qu’ils posent, vous assurant un accès à des PSN qui sont sûrs, efficaces et de haute qualité, tout en respectant votre liberté de choix, ainsi que la diversité philosophique et culturelle de notre pays.

Nous avons besoin de votre aide!

Il vous suffira d’une minute et de trois étapes simples pour envoyer un message à votre député(e) et lui faire savoir que les changements proposés sont inacceptables.

Cliquez ici pour plus de détails.

 


Trouvez un détaillant participant

Servez-vous de la carte ci-dessous pour trouver le détaillant de produits naturels membre de la CHFA participant le plus près de chez vous et vous pourrez commencer à célébrer la Semaine des PSN!